FESTIVENTU de Calvi 2008

Publié le

Le FESTIVENTU 2008 en images

Et en commentaires si ça vous dit ......

Publié dans Les festivals

Commenter cet article

sam 13/01/2009 17:28

bonjour, êtes vous certain que la toile de spi sera volante l'année prochaine? notre baleinière est en péril sur la voie de garagenous ne nous sommes pas rencontré sur la plage de calvi; et pour causebref; si vous avez des images de ces installations, remake en tensegrité d'un imaginair volant en hommage à buck fuller & cie; pouvez vous nous en communiquez l'essentiel; pour la cause et sans dégats, merci et à bientôt.p.s: les structures en arrivage se devront naturellement de s'élever, et si nous discutions de spi, dacron et kaolin?

Renaud 06/11/2008 00:37

Calvi, c'est fini....Calvi et son vent pourri, Calvi et sa plage riquiqui...mini.On aurait bien des raisons de raler...mais il y a tellement de raisons d'y retourner.Pour l'apéro, pour les repas, pour toutes les "festivités", pour rigoler avec un bonne bande...et pour se baigner au mois de novembre !Comme pour Berck, moi je resigne pour des années.Désolé pour les RAW......je les ai cherché........mais pas trouvé.

Julien 06/11/2008 00:12

Ca donne envie.....

Sabine 05/11/2008 21:10

Que dire de cette semaine à Calvi, si ce n’est que nous aurions souhaités qu’elle soit comme les deux derniers jours ; une plage inondée de soleil et de passants émerveillés, baignée de fanfares et de spectacles déambulatoires, nourrie des éclats de rires des enfants, décorée par tous les cerfs-volants que nous avions apportés…
Eh bien, je dirais en réalité que, comme l’homme, la femme en l’occurrence est un être complexe, je dirais que cette semaine a été parfaite.
Ni la pluie, ni le vent froid qui ont faits notre quotidien des trois premiers jours, ne nous ont empêchés de nous dépasser, nous découvrir et de nous rapprocher.
Une sorte d’introspection…
Les marches forcées du matin et du soir pour apporter le matériel sur le terrain sont difficiles et très physiques. Elles le sont d’autant plus que ce dernier étant gorgé d’eau et de sable mouillé, devient lourd, très lourd.
Le montage et le démontage des installations sous une pluie battante sont terribles et éprouvants pour le moral.
Un pauvre chien (que j’appellerai Youki… J) errant sur la plage est une bien maigre consolation et un piètre spectateur pour tous nos efforts fournis… Méconnaissant les bonnes manières, il osa même uriner sur tout ce qui traîne ; jardin du vent et coccinelles, mâts d’éoliennes, Angelino posé à terre, … J.
Comme je le disais, malgré tout cela, je n’aurai pas voulu que cette semaine soit différente.
Notre groupe, les personnes qui l’ont composé ; Dominique, ses dessins, Gérard et ses « Nous au fr… », Julie et sa joie, Renaud et ses RAW…, Yannick et sa mine espiègle, Julien et ses pét…, ;-) et toi Philippe          , tout ce groupe a été volontaire et rempli d’énergie.
Les idées de bêtises ne nous ont pas manquées ; les couettes sur la tête des filles, le pain de glace léchée (dommage, pas de preuve Renaud !! J), la fameuse fessée manquée …, les cubits de rouge flottants sur l’eau, les apéros à dix-huit heures …, les discussions sur des projets communs ou des projets tout court.
Tous ces échanges, découvertes de nous-même et de nos limites n’auraient pas pu avoir lieu si le temps avait été plus Clément.
 
Ode au temps qui passe ! A l’arc en ciel qui se forme sur l’horizon !
Ode à la mer, au vent !
Ode aux enfants et aux grands …
 
Merci à toutes et à tous pour cette très belle semaine.
A l’année prochaine !!